Correspondants Régionaux de la SFETD

Correspondants Régionaux de la SFETD 

(Société Française d’Etude et de Traitement de la Douleur) :

2015 – 2018 :

Médecin : Docteur Jean-Luc HEILI

Psychologue : Madame Alicia MANGEOT

Infirmier : Monsieur Laurent MATHIEU

2011 – 2015 :

Médecin : Docteur Gérard TORLOTING

Psychologue : Madame Séverine CONRADI

Infirmier : Monsieur Laurent MATHIEU

 

Les Correspondants Régionaux de la SFETD :

  • Représentent la Société Française d’Etude et de Traitement de la Douleur (SFETD) en région Lorraine.
  • Transmettent aux professionnels de santé et aux bénévoles d’accompagnement de la région Lorraine les réflexions et travaux menés au sein de la SFETD.
  • Renseignent le Conseil d’Administration de la SFETD sur les réflexions et travaux menés au sein de COLORDSPA.
  • Sont les correspondants privilégiés de l’Agence Régionale de la Santé de la région Lorraine (ARS Lorraine) en matière d’organisation de la prise en charge de la douleur.

Extrait des statuts de la SFETD :

LES CORRESPONDANTS RÉGIONAUX DE LA SFETD

PARTIE 1 : MISSIONS ET MODALITES D’ELECTION DES CORRESPONDANTS REGIONAUX

I – PRESENTATION ET MISSIONS DES CORRESPONDANTS REGIONAUX

Le Conseil d’Administration de la Société Française d’Etude et de Traitement de la Douleur a décidé de procéder, selon un mode électif régional, à l’élection de correspondants régionaux médecin, infirmier et psychologue.

La durée du mandat de chacun de ces correspondants sera de trois ans.

A) Le correspondant régional médecin aura pour principales missions :

1 – D’être le représentant officiel de la SFETD et de tous ses collègues régionaux auprès des autorités de santé de sa région (ARH, DRASS, DASS). En concertation, avec les correspondants psychologue et infirmier et les collègues des différentes structures douleur de sa région, il sera amené à informer ces autorités des difficultés rencontrées par ses collègues dans le fonctionnement des structures d’évaluation et de traitement de la douleur (dotations en personnel, moyens matériels, etc…) et à participer à des réunions de concertation avec les responsables de ces autorités pour optimiser la prise en charge de la douleur au niveau régional.

2 – De développer une dynamique douleur au niveau de sa région en suscitant l’organisation :

  • de réunions-débats interprofessionnelles entre collègues sur l’organisation de la prise en charge de la douleur ;
  • d’une journée annuelle douleur au niveau de la région ;
  • de manifestations (réunion, journée porte ouverte, …) lors de la Journée Mondiale contre la Douleur ;

3 – De diffuser les informations transmises par les instances nationales de la SFETD.

4 – D’informer le Conseil d’Administration de la SFETD des actions entreprises au niveau régional et de solliciter éventuellement la SFETD pour le soutien à ces actions.

Chaque année, le correspondant régional devra établir une synthèse de son activité à l’intention du conseil d’administration de la SFETD. Il s’engage, par ailleurs, à participer à deux réunions nationales avec le Conseil d’Administration de la SFETD pour faire le point sur les différentes actions entreprises ou à entreprendre.

B) Le correspondant régional psychologue

Le correspondant régional psychologue représente la SFETD auprès des autorités de santé régionales avec le correspondant médecin et le correspondant infirmier élus dans sa région. Il a pour missions :

1 – D’intervenir lorsque est soulevée une problématique :

  • touchant au rôle, à la place ou à la fonction des psychologues exerçant dans le champ de la douleur ;
  • touchant à l’organisation et à la reconnaissance de la prise en charge psychique des patients douloureux.

2 – D’identifier dans sa région les psychologues exerçant dans le champ de la douleur et de suivre l’évolution des postes correspondants.

3 – D’être l’interlocuteur premier de ses collègues psychologues dans sa région, chaque fois que ces derniers souhaitent interpeller la SFETD sur un point donné. Par ailleurs, le correspondant fait au besoin le relais des demandes reçues auprès du Conseil d’Administration et de la commission professionnelle des psychologues.

4 – De diffuser les informations transmises par les instances nationales de la SFETD.

5 – De favoriser une dynamique régionale autour de l’expertise des psychologues de la douleur et de leur action (séminaires cliniques, réunions débats interprofessionnels, etc.)

Chaque année, le correspondant régional devra établir une synthèse de son activité à l’intention du conseil d’administration de la SFETD. Il s’engage, par ailleurs, à participer à deux réunions nationales avec le Conseil d’Administration de la SFETD pour faire le point sur les différentes actions entreprises ou à entreprendre.

C) Le correspondant régional infirmier

Le correspondant régional infirmier, en collaboration avec le correspondant régional médical et le correspondant régional psychologue, représente la SFETD auprès des autorités de santé régionales pour toutes les questions relatives au domaine des soins infirmiers et relevant de la compétence infirmière, dans le champ de la douleur.

Le correspondant régional infirmier est l’interlocuteur premier de ses collègues infirmiers dans sa région, chaque fois que ces derniers souhaitent interpeller la SFETD sur un point donné. Le correspondant régional infirmier s’engage à faire remonter les différentes problématiques auprès des interlocuteurs nationaux (membres du Conseil d’Administration, commission professionnelle infirmière, …).

Il a pour missions :

  • d’identifier dans sa région les infirmiers exerçant dans le champ de la douleur ;
  • de diffuser les informations transmises par les instances nationales de la SFETD, relatives aux soins infirmiers ou pouvant intéresser les infirmiers ;
  • de participer à l’organisation des manifestations régionales de la SFETD ;
  • d’identifier et de faire connaître les différents travaux en soins infirmiers initiés dans sa région ;
  • d’identifier les problématiques locales pour information ou discussion au sein de la commission professionnelle infirmière.

Chaque année, le correspondant régional devra établir une synthèse de son activité à l’intention du conseil d’administration de la SFETD. Il s’engage, par ailleurs, à participer à deux réunions nationales avec le Conseil d’Administration de la SFETD pour faire le point sur les différentes actions entreprises ou à entreprendre.

II – DEROULEMENT DES ELECTIONS

A) Eligibilité

Pour faire acte de candidature, les conditions suivantes doivent être remplies :

  • Etre membre de la SFETD et à jour de cotisation ;
  • Les candidats font une déclaration de candidature dans les délais fixés par le Conseil d’Administration (le cachet de la poste faisant foi), sur la fiche signalétique recto verso prévue à cet effet.

Aucune candidature ne peut être déposée ou modifiée après la date limite de dépôt des candidatures. L’ensemble des actes de candidatures sera diffusé sur le site WEB de la société.

B) Droits de vote

L’ensemble des actes de candidature, accompagné du bulletin de vote, seront adressés par voie postale aux adhérents de la SFETD.

  • Le correspondant régional médecin sera élu exclusivement par les médecins, chercheurs, pharmaciens et odontologistes de la région.

  • Le correspondant régional psychologue sera élu exclusivement par ses collègues psychologues régionaux.

  • Le correspondant régional infirmier sera élu exclusivement par les infirmiers et masseurs kinésithérapeutes de sa région.

Pour être pris en considération, les bulletins de vote devront être postés au Secrétariat Général de la SFETD avant la date fixée par le Conseil d’Administration.

C) Résultat des votes

Le dépouillement sera effectué par un huissier.

Les résultats seront annoncés lors de l’Assemblée Générale de la SFETD.

En cas de candidats ex-aequo, c’est l’ancienneté d’adhésion à la SFETD qui primera et si l’année d’adhésion est identique, il sera procédé à un tirage au sort lors de la diffusion des résultats qui s’effectuera lors de l’assemblée générale annuelle du Congrès de la SFETD.

III – DISPOSITIONS DIVERSES

A) Prise de fonction

La prise de fonction de chaque correspondant régional débute à partir de la promulgation des résultats.

En cas de carence du représentant régional médecin, le suppléant, désigné par celui-ci, le remplacera jusqu’au retour de celui-ci ou jusqu’à la fin du mandat. En cas de difficulté, le Conseil d’Administration pourra décider de nommer un correspondant régional dans l’attente du renouvellement des mandats des correspondants régionaux.

B) Cas d’exclusion

Certaines circonstances peuvent amener le Conseil d’Administration à statuer sur la cessation temporaire ou définitive d’un membre élu :

  • En cas de non respect caractérisé du règlement de la SFETD ;
  • En cas de diffamation publique de l’association, de ses articles, de ses membres inscrits quelque soit le média utilisé (salons de chat, presse, site, liste de diffusion, forum, etc…) ;
  • Comportement non conforme avec l’éthique de l’association.

L’exclusion doit être prononcée par le Conseil d’Administration, après avoir entendu les explications de la personne concernée.

Cette exclusion, qui devra obligatoirement être collégiale et en aucun cas relever d’une initiative individuelle, sera notifiée au correspondant concerné par lettre recommandée après réunion du Conseil d’Administration qui aura statué. La décision sera sans appel et le correspondant ainsi exclu ne pourra se prévaloir d’aucun droit de quelque nature que ce soit.

PARTIE II : ORGANISATION DES MISSIONS DES CORRESPONDANTS REGIONAUX

A) Bénévolat des fonctions

Les fonctions de correspondant régional ne sont pas rémunérées. Seuls les frais qu’ils encourent dans l’exercice de leur fonction sont pris en charge par la SFETD sous réserve de présenter les pièces justificatives au service comptabilité.

B) Frais de fonctionnement

Chaque année le CA arrête le budget de fonctionnement alloué aux représentants régionaux, ainsi que les modalités d’exécution du budget. Préalablement, chaque représentant doit communiquer au Conseil d’Administration un projet de plan de financement des activités menées dans la région. Un budget provisionnel sera donc adopté annuellement. Tout projet ayant des implications financières doit faire l’objet d’un débat et d’une décision du Conseil d’Administration.

Le correspondant régional s’engage, pour chaque événement, à faire un budget prévisionnel et à justifier de l’utilisation des fonds alloués.

 _________________________________

Bouddha la cessation de la douleur

Bouddha :

« Voici encore, ô moines,
la sainte et sublime Vérité
du chemin qui conduit à la cessation de la douleur.
C’est la Noble Voie aux huit branches :

Compréhension juste

Intention juste

Paroles justes

Activités justes

Moyens d’existence justes

Effort juste

Attention juste

Concentration juste. »

 

Mise à jour : 2015-08-31, 10:39:21.